Clichés sur les femmes

clichés sur les femmes

Trois couples, entre 24 et 45 ans, donnent leur avis sur les clichés féminins.

1) Les femmes sont toutes jalouses, possessives et exclusives.

Le commentaire des hommes.

Mathieu : C’est vrai sur le fond, même si elles veulent apparaître plus tolérantes pour la forme. Elles cherchent à faire passer leur susceptibilité pour de la sensibilité auprès des hommes mais au bout d’un moment on voit clair dans leur vraie nature. Toutes jalouses.

Paul : C’est vrai ! Et je suis tenté d’ajouter, tant mieux. J’adore appartenir à une femme et sentir qu’elle ne veut pas me perdre. Tout est ensuite une question de dosage, un peu de jalousie c’est bien mais trop c’est ce qui peut pousser à aller voir ailleurs. Mais bon, les femmes qui prétendent ne pas être jalouses mentent.

Martin : J’ai connu beaucoup de femmes jalouses effectivement mais je ne serais pas aussi catégorique que mes homologues. De toute façon, elles ont toujours un problème avec les autres femmes. Elles ne peuvent pas s’empêcher de les critiquer, de leur trouver des défauts physiques, de se demander pourquoi on s’est intéressé à certaines. En fait, elles ont besoin d’être rassurées en permanence, si on ne le fait pas, elles deviennent jalouses. Je dirais qu’elle sont jalouses par nature mais qu’il ne tient qu’à nous d’atténuer ce trait de caractère.

L’avis des femmes.

Marie : Je suis assez d’accord avec les hommes. En ce qui me concerne je suis jalouse, possessive et exclusive. Je n’irai pas jusqu’à empêcher mon compagnon de sortir seul mais bon… C’est aussi irritant que son homme regarde les autres femmes mais je préfère autant qu’il ne s’en cache pas. Les hommes qui font les gentils mais n’en pensent pas moins sont souvent ceux qui passent à l’acte. Par contre, en ce qui concerne son ex c’est encore plus délicat car je suis très jalouse de la relation privilégiée qu’entretient un homme avec ses ex. Après il s’agit de prendre conscience qu’il n’est pas dans notre intérêt de la censurer car l’ex peut être une bonne confidente et au final être bénéfique à notre relation.

Cécile : Les hommes doivent avoir raison car je suis aussi très jalouse. Je ne supporte pas que mon homme regarde les autres femmes et c’est difficile de se contenir. Pour les ex, c’est même pas la peine d’en parler ça m’énerve déjà. C’est clair, toutes les femmes sont jalouses, d’ailleurs je n’en connais aucune qui ne le soit pas. C’est viscéral.

Véronique : Personnellement, je ne crois pas être vraiment jalouse ou possessive. J’ai beaucoup d’admiration pour les femmes en général. Je trouve certaines sublimes, je ne vois pas de quel droit je pourrais empêcher l’autre de les regarder. Après il y a évidemment certaines limites à ne pas dépasser. Quant à le laisser sortir seul, c’est normal aussi, je le fais de mon côté, je ne supporterais pas qu’il me le reproche. Pour les ex, c'est la même chose. On a partagé des choses, on sait que ça restera une relation particulière, autant apprendre à s'apprécier.

Peut-on dire que toutes les femmes sont jalouses, possessives et exclusives ?

La jalousie est une caractéristique que l’on retrouve chez les hommes comme chez les femmes. Si l’on considère souvent qu’elle est plus extrême et maladive chez les hommes jaloux, elle est par contre beaucoup plus généralisée chez la gent féminine. Alors toutes les femmes sont jalouses ? A des degrés différents bien entendu, mais on peut malgré tout admettre que les femmes sont de manière générale jalouses (et le reconnaissent majoritairement). Seulement leur jalousie est bien différente de celle des hommes dans le sens où elle résulte moins d’un manque de confiance en soi qu’un manque de confiance en l’autre. Un mal dû à un autre cliché qui a la dent dure… les hommes seraient tous infidèles !

2) Les femmes sont toutes vénales, intéressées et dépensières (surtout avec l’argent de leur conjoint).

Le commentaire des hommes.

Mathieu : Je ne dirais pas qu’elles sont vraiment vénales au sens propre et ne s’intéressent qu’à l’argent. Du moins pas toutes. Par contre, je pense qu’avoir de l’argent et tout ce qui va avec aide à la séduction.

Paul : J’espère que non ! Mathieu doit avoir raison sinon ce serait vraiment triste. Mais il faut avouer que c’est quand même plus simple pour rendre les choses agréables et pour pouvoir offrir des cadeaux à sa femme, sortir, partir en week-end. Des attentions qui nécessitent de l’argent. De la à sortir avec un homme uniquement pour ça… de toute façon ça se remarque. Les plus à blâmer sont en fait les hommes assez stupides pour cautionner ce genre d’agissement.

Martin : Je ne suis pas d’accord. C’est une minorité pour moi ce genre de femmes. Elles sont indépendantes financièrement aujourd’hui. Au contraire, beaucoup de femmes ne supportent pas d’être "entretenues". Quant à être dépensières, oui ça je veux bien le reconnaître. Mais elles sont aussi dépensières pour faire plaisir aux autres.

L’avis des femmes.

Marie : Les hommes ont raison. L’argent et la situation sociale peuvent largement contribuer à rendre un homme plus séduisant en rendant le quotidien plus agréable. Mathieu est plutôt peu regardant sur les questions d’argent et ne contrôle pas mes dépenses mais c’est aussi parce qu’il sait qu’il peut me faire confiance. En revanche on est souvent frappé en voyant que pour beaucoup de filles de notre entourage l’argent est un critère déterminant dans leurs relations amoureuses.

Cécile : Je suis tout à fait d’accord avec ce qui a été dit. Si je ne m’intéresse pas à un homme en fonction de son portefeuille, c’est beaucoup plus agréable au quotidien de ne pas avoir à se soucier de ça.

Véronique : Pour répondre à Martin, je dirais que certaines femmes peuvent être indépendantes financièrement et être intéressées et vénales quand même. Mais c’est un cliché que les hommes pensent bien souvent vrai malheureusement. Je n’ai pas envie d’être mise dans cette catégorie-là mais je dois reconnaître que certaines femmes le sont. D’ailleurs, je ne suis pas d’accord avec Cécile sur le fait de penser qu’au quotidien l’argent peut faciliter les choses… je trouve ça assez triste. Des soucis, tous les couples en ont, les problèmes d’argent peuvent en faire partie. Je ne vois pas en quoi ces problèmes-là seraient plus insurmontables que d’autres. On peut être heureux avec très peu ou avec beaucoup et inversement.

Peut-on dire que toutes les femmes sont vénales ?

Vénal : qui n’agit que pour l’argent. Qui pourrait définir la femme ainsi ? Et pourtant… Il fut un temps où, la femme ne travaillant pas, il lui fallait pour monter dans l’échelle sociale trouver un "bon parti". Aujourd’hui, les femmes attendent, on serait tenté d’ajouter "heureusement", beaucoup plus d’un homme qu’une bonne situation financière. Amour, famille, fidélité… des critères qui n’ont rien à voir de près ou de loin avec la vénalité. Si la stabilité financière est un luxe, les femmes en ont les moyens sans avoir besoin de compter sur l’épaule protectrice d’un Crésus aux bras longs. Quand aux hommes qui pensent que toutes les femmes sont vénales, peut-être devraient-ils arrêter de se promener en décapotable sur les Champs-Elysées?

3) Les femmes sont toutes obsédées par leur physique et leur apparence.

Le commentaire des hommes.

Mathieu : Non seulement c’est vrai mais en plus je pense qu’elles ont raison. La forme aide toujours à faire passer le fond et une fille qui est à la fois belle et intelligente peut littéralement tout se permettre.

Paul : Je suis d’accord, c’est vrai. Depuis toujours on a attendu d’une femme qu’elle prenne soin d’elle et qu’elle s’habille bien. Et puis pour être franc une jolie femme est toujours agréable à regarder. En résumé, une femme qui se négligerait physiquement ne me plairait pas, tout comme une femme qui ne penserait qu’à ça.

Martin : Je me demande si ce ne sont pas les hommes qui les rendent ainsi. On attend tellement d’une femme qu’elle a une forte pression sur son physique. La société actuelle ne facilite pas les choses. L’apparence compte de plus en plus, c’est un fait. Je trouve ça plutôt flatteur que ma femme ait envie de se faire belle pour moi, après, je n’ai pas envie que ça tourne à l’obsession.

L’avis des femmes.

Marie : C’est important de se sentir belle et d’être belle pour plaire à son homme. Si cela ne vire pas à l’obsession je ne vois pas où est le mal.

Cécile : Il dit que l’on doit être belle et dès que je passe plus de dix minutes dans la salle de bain il fait une crise. Il faut que les hommes comprennent que ça demande du temps d’être bbelle et du temps on en a de moins en moins, pendant que les hommes sont eux de plus en plus exigeants. On doit toujours être parfaite alors qu’après on ne vienne pas nous le reprocher.

Véronique : On vit dans une société où effectivement, il devient presque condamnable d’être "moche". On peut presque tout changer de son physique donc les femmes qui se négligent sont tout de suite remarquées. De là à dire que nous sommes toutes obsédées par ça, je ne pense pas. Il y a un minimum à faire évidemment mais tout est une question de rapport de séduction. On veut se plaire mais plaire à l’autre aussi naturellement. Je pense que c’est un leurre de dire que les hommes sont responsables. Les hommes préfèrent généralement les filles naturelles et surtout bien dans leur corps plutôt que des femmes complexées et qui ne vont penser qu’à ça.

Peut-on dire que les femmes sont toutes obsédées par leur physique et leur apparence ?

Comme l’ont judicieusement remarqué nos témoins, il est vrai que la femme à une forte pression sociale qui pèse de tout son poids sur son physique. De la formule "sois belle et tais-toi", seul le "tais-toi" est en passe d’être jeté aux oubliettes. Depuis toute petites on habitue les filles à être coquettes et soignées, sans parler des Barbie et autres poupées à habiller et déshabiller. Le fait est qu’entre être obsédée et la simple volonté d’être belle la frontière est parfois étroite au risque de basculer dans la régime attitude et le fashion victim style. Toutes les femmes ne sont pas "obsédées" par leur physique mais toutes y prêtent une attention particulière pour le plus grand bonheur de ceux qui les trouvent superficielles. Et puis, avec l’arrivée de la mode métrosexuelle, ces hommes qui prennent soin d’eux pour ne pas dire plus, la femme passe presque pour négligée…